<< Création du Comité de Soutien Saint-Etienne et la Loire avec Juppé | Le Président de la Fédération Française des Associations de Commerçants prend position sur le projet du gouvernement relatif à la lutte contre la fraude à la TVA! | Reportage de francetvinfo : Comment Alain Juppé se prépare à l'élection présidentielle >>

Le Président de la Fédération Française des Associations de Commerçants prend position sur le projet du gouvernement relatif à la lutte contre la fraude à la TVA!

Jean Claude Delorme, Co-Président de la Fédération Française des Associations de Commerçants (FFAC) était le 2 octobre à 9h30 sur RMC avec Jean Jacques Bourdin pour évoquer le projet du gouvernement relatif à la lutte contre la fraude à la TVA.
En ma qualité de représentant de cette fédération nationale je me félicité du discours clair que notre Président a développé.

Voici le contenu de son intervention :

"Je trouve absolument scandaleux la manière dont est présenté le projet du gouvernement pour lutter contre la fraude en particulier à la TVA et qui consisterait à obliger "tous" les commerçants à acquérir un logiciel.
Présenté ainsi, cela revient à affirmer que "tous" les commerçants sont des tricheurs qu'il convient d'encadrer par de nouvelles contraintes.
Le Gouvernement fait une nouvelle fois la démonstration qu'il n'a aucune vision de la réalité de ce qu'il se passe dans ce pays.
Le commerce ne se résume pas et ne ressemble pas dans sa grande majorité à ce qu'il est en sortant de l'Elysée rue du Faubourg Saint Honoré.
Des centaines de commerces au cœur de nos villes , au cœur de nos quartiers tout comme en milieu rural ferment toutes les semaines, si la situation de ces commerces était comme le laisse supposer le Gouvernement , si florissante   je ne comprends vraiment pas pourquoi ils tireraient définitivement leur rideau , tuant ainsi la poule aux oeufs d'or.
Si le commerce était si lucratif, je ne comprends pas encore comment il se fait que des milliers de fonds de commerce ne trouvent plus preneurs.
Les maires de province le savent bien, le commerce de proximité est agonisant, croulant sous les contraintes, les normes qui prolifèrent à une rythme jamais égalé
Après les normes sur l'accessibilité , voilà une nouvelle mesure pour alourdir encore plus les charges de ces entreprises.
Et puis un logiciel produit à des milliers d'exemplaires à 1 500 euros !!!!!  sans doute fourni par une entreprise agréée?
1 500 euros un logiciel alors que des milliers de commerçants ne disposent pas de 1500 euros par mois
S'ajoutant aux dérives du RSI , cette nouvelle mesure démontrera que finalement l'on souhaite définitivement conduire les commerçants de nos centres villes, de nos centres bourgs, de nos quartiers, de nos villages à boucler leur commerce
Quelle vision de l'aménagement du territoire , quelle démonstration d'incompétence."

Publié le 03 octobre 2015 à 07:43:18 dans Mes chroniques sur le commerce | Commentaires (0) |

Commentaires non autorisés sur ce blog